OU IL APPARAIT QUE KAYSER EST BIEN PATISSIER ET NON TRAITEUR

Chaque matin mon vélo et moi nous traversons la rue du Bac et nous passons devant une institution du 7ème

arrondissement de Paris : la boulangerie-pâtisserie Eric Kayser. Ce matin, enfin, j’ai pris le temps de m’arrêter. Comme chez Matsuri, il y a une contrainte : manger pour 10 euros, soit un ticket restaurant. Au menu de ce midi donc : une salade italienne et une tarte au citron.
La roquette de la salade italienne présente quelques feuilles déjà fanées, elle s’accompagne d’une laitue basique, sans intérêt gustatif particulier. Le jambon de Parme et la coppa sont excellents tandis que je ne peux déterminer avec certitude si la mozzarella est ou non de bufala car il n’y a qu’une seule boule de celle-ci (oui Mesdames et Messieurs, une seule). Deux tranches d’aubergines grillées huileuses complètent ce tableau médiocre. Signalons toutefois une étonnante brunoise* de courgettes au vinaigre et la petite bouteille de vinaigrette à l’Olivier qui rappelle les voyages sur les lignes Air France.
Pour le packaging la copie est à revoir : aucun effort de design, une boîte de plastique et de carton sans intérêt et aucune réflexion écologique. Si la boîte individuelle de la tarte au citron est sympathique, nous ne sommes pas pour autant à la Pâtisserie des rêves, ni chez Delmontel.
Il apparaît donc que Monsieur Kayser n’est pas un traiteur. Les salades, il ne sait pas faire. Mais la tarte au citron… Une pâte sablée distinguée, fine, croquante mais pas cassante qui laisse toute sa place pour un lemon curd de deux centimètres d’épaisseur, léger, pas du tout acide sans pour autant imposer une saveur outrancière de sucre… Le tout laqué par un abricotage subtil et parsemé de nano zestes de lime. Impeccable. Une étiquette de chocolat sympathique signe l’objet, c’est parfait. Monsieur Kayser, oubliez les salades italiennes, de grâce, revenez à votre métier !
18, rue du Bac
75007 Paris
01 42 61 27 63
Fermé le lundi
*J’ai appris ce week-end que j’avais des lecteurs silencieux.Qui trouvent cependant que, parfois, le vocabulaire manque de clarté. Donc, pour Anne, PM et les autres, une brunoise est une découpe, en petits cubes de taille identique, à peu près d’un demi centimètre.

6 réflexions sur « OU IL APPARAIT QUE KAYSER EST BIEN PATISSIER ET NON TRAITEUR »

  1. He oui, Kayser est pâtissier boulanger ! Avant tout… Fossettes : Pas encore testé le pain dont tu parles… Il va falloir réparer ça !Bonjour Hélène… Dis-nous à Cannes tu dois bien avoir un pâtissier de rêve non ? ça m'arrive d'y passer quand je vais à Vallauris, il faudra que je regarde mieux ton blog !

Ajoutez votre grain de sel !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s