Le Café du Temps à Aix

 

Le Café du temps vous propose de faire le grand écart gourmand : entre pause midi healthy et goûter gargantuesque. Le tout dans une ambiance un tantinet parisienne : tables bistrots et indispensables chaises Drucker. La terrasse de la place des Tanneurs est parfaite pour la saison estivale mais j’imagine tout à fait les après-midis d’hiver dans ce cocon noir mat du sol au plafond, égayé par des éléments de laiton et doté d’un comptoir en mosaïque qui, bien que plus épuré, rappelle les fantastiques créations Art Déco pour la Grande Epicerie du Bon Marché de Mathilde Jonquières. Sur le comptoir trônent des pâtisseries typées anglo-saxonnes. Parfaite avec les cafés de spécialité servis ici. D’ailleurs, après un jus vert et un vurger, on a craqué sur une belle part de cake citron pavot.


Une carte fixe et un menu qui change tous les jours ; des produits frais ; une belle amplitude horaire (de 8 heures à midi pour le petit-déjeuner et jusqu’à 18h pour tout le reste) ; un service attentionné et sympathique voilà une bonne équation ! Une adresse où il fait bon prendre son temps.

Plat : 8/12 €
Midi : une assiette jour + un gâteau + une boisson : 19.90 €
Part de gâteau : 4.50 €

Le Café du Temps 
31 rue de la Couronne
Aix-en-Provence
Du Lundi au Samedi de 8h à 18h
Dimanche de 10h à 16h
www.cafedutemps.fr

Les Jolis soirs – 27 & 28 juin 2019

L’Hôtel de Gallifet vous invite pour Les Jolis soirs les 27 et 28 juin 2019. Dès 18h les vignerons des Coteaux d’Aix-en-Provence seront réunis pour vous proposer de déguster leur production avec la complicité de quatre cavistes aixois : la Cave du Cours Mirabeau, Mademoiselle Wine, Simplement Vin et la Cave du Vigneron. Ils vous feront voir la vie en rosé mais aussi en blanc et rouge autour d’ateliers thématiques : initiation à la dégustation, quizz sur les vins des Coteaux de Provence, 100 % rosés etc.

Prévente : 12 € (sur place 16 €)
BILLETTERIE EN LIGNE 

Hôtel de Gallifet
52, rue Cardinale
13100 Aix-en-Provence
www.lesjolissoirs.com

 

L’Alcôve à Aix

L’Alcôve est un restaurant aixois discret, bien caché derrière la place des Trois Ormeaux. Trois entrées, trois plats, un dessert et une belle assiette de fromages affinés par Savelli. Rien de plus à l’ardoise. Et des ardoises comme ça, on en voudrait tellement plus à Aix ! Dans sa cuisine de poche, Baptiste Donat travaille des produits frais et bruts. Au menu ce soir là : croustillant d’asperges au parmesan en deux façons, cabillaud au pistou, fromage et fraises à la verveine avec un crumble de noix (particulièrement croquant et savoureux). Un menu à 35 euros arrosé d’un vin blanc des Alpilles : une bouteille honnête à 20 euros. Là encore, des canons comme ça, on en voudrait aussi un peu plus à la carte des établissements aixois en vogue ! Cette table est d’un excellent rapport qualité/prix dans une ville où le décor de la salle prime trop souvent sur ce qui se passe dans les coulisses. Baptiste Donat, lui, cuisine et il a été pour cela à bonne école chez Mathias Dandine ou encore Mickaël Féval lorsque celui-ci officiait au piano du Pigonnet. Ce chef connait sa grammaire et s’amuse des produits locaux, qu’il met en valeur de façon simple et généreuse tandis que le service est professionnel mais décontracté. L’Alcôve est une adresse sans prétention mais à ajouter d’urgence à vos bons plans aixois !

Restaurant L’Alcôve
19 rue Constantin
Aix-en-Provence
FB @restaurantlalcove
www.lalcove.fr

5 adresses gourmandes à Cuneo

cuneo coni italia piemont

 


Cuneo la provinciale n’a rien à envier à la table de sa grande voisine turinoise ! La pluie et la grisaille étaient de la partie lorsque nous y avons passé quelques jours à Pâques. Une occasion idéale pour approfondir en famille notre connaissance de la cuisine et des douceurs piémontaises… Je vous livre ici 5 adresses pour déguster le meilleur de Cuneo et même, le rapporter a casa !
Le tout dans un rayon de 300 mètres : si vous ne faites que passer par Cuneo, vous pourrez y faire quelques emplettes tout en admirant les arcades du centre historique et les Alpes qui se découpent à l’horizon entre deux rangées d’immeubles.
Si vous avez de bonnes adresses gourmandes à Cuneo, n’hésitez pas à me les indiquer en commentaires !

cuneo coni italia piemont

  1. Les cuneesi de la maison Arione
    Ces bouchées de chocolat dont la maison Arione s’est fait une spécialité depuis 1923 sont généralement au rhum. Mais les saveurs se sont multipliées au fil des décennies : noisettes et crème de marron ont notre préférence. Les cuneesi sont parfaits avec un café ou un digestif et c’est une douceur plus originale à rapporter d’Italie que les désormais internationaux amaretti. La boutique Arione, toute de miroirs et boiseries, est stupéfiante. L’amabilité du personnel est moins inoubliable.
    Confetteria Arione
    Piazza Galimberti, 14
    www.arionecuneo.itCuneesi al rhum arione cuneo 72
  2. L’aperitivo al bar Corso
    Comme à Turin, à l’heure de l’apéritif, les locaux affluent vers les cafés et les bars pour prendre l’aperitivo. Attablez-vous chez Corso pour un Negroni ou un Spritz Ugo accompagnés de focaccia & stuzzichini, les tapas locaux. Une véritable institution depuis 1958.
    Bar Corso
    Corso Nizza, 16
    www.barcorsocuneo.it
  3. Une meringue alla panna montata (toujours al bar Corso)
    Si vous n’aimez pas la crème ou encore la chantilly, passez votre chemin. En revanche si vacherin et pavlova font votre bonheur, asseyez-vous et commandez une meringue à la crème pour votre goûter. J’espère que vous avez l’âme d’un premier de cordée car vous vous retrouverez alors face à une véritable montagne : deux coques de meringue aux éclats de noisettes réunies par 150g (au bas mot) de panna montata. Mieux : à la période des fraises, commandez 500g de cette crème et dégustez-la avec les fruits frais directement à la maison. La densité de cette crème montée est exceptionnelle, comme le goût qui tapisse le palais. Cette panna est loin d’être légère, on est même très loin du nuage, pourtant, le 7ème ciel est tout proche. Les amateurs de glace peuvent aussi s’arrêter. Celles du Corso valent la pause depuis 1958.
    Bar Corso
    Corso Nizza, 16
    www.barcorsocuneo.it
  4. Le miel de rhododendron sauvage de la Cereria Chiapello
    Voilà une adresse tout à fait insolite qui ravira les enfants. Au cœur du centre-ville, poussez la porte  du numéro 13, un immeuble comme les autres, mais dont la cour abrite la cirerie historique Chiapello. Les ateliers sont flanqués d’une boutique mouchoir de poche où vous trouverez tout le nécessaire pour l’apiculture, un nombre incroyable de bougies votives en cire, des bondieuseries en tout genre et du miel local. Ici les rhododendrons sont magnifiques sur les balcons mais c’est sur les cimes de l’arc alpin, dans les vallées cuneesi, que les abeilles butinent le rhododendron ferrugineux, un cousin sauvage et odorant du premier. Voilà qui change de l’acacia (que vous trouverez également sur les rayonnages de cette boutique pittoresque) !
    Cereria Chiapello 
    Piazza Galimberti, 13
    Cuneo
    www.cereriachiapellosascuneo.com
  5. La pasta al Pastificio Boetti
    Attention, pas de restaurant ici, juste la pasta ! Et les à côtés qui vont avec : le beurre, la sauge, le ragù. Quelques desserts faits maison également (je vous recommande chaudement la crème à la noisette, pour vous régaler local jusqu’au dessert). Un personnel d’une gentillesse absolue. Nous avons pu, avec les enfants (grâce à eux faudrait-il dire), visiter le laboratoire qui se trouve dans l’arrière boutique. Pâtes extrudées, pâtes farcies, pâtes longues : les machines sont fascinantes et n’ont rien à envier à celles de Willy Wonka et sa chocolaterie. Nous avons rapporté des mezze lune pour les cuisiner le soir même avec un beurre de sauge (explications en VO de l’adorable vendeuse). Ces pâtes sont d’une qualité incomparable. Nous avons à Aix quelques adresses sympathiques mais rien, malheureusement, qui n’arrive à la cheville de Boetti.
    Pastificio Boetti
    Corso Marcello Soleri, 2
    www.pastificioboetti.it 

Fête de la cerise 2019

Deux cerises à vos oreilles, remontez le temps ce dimanche 9 juin 2019 dans les rues du village de la Roque d’Antheron qui fête ce fruit de l’été et replonge pour l’occasion en 1900 : locations de costumes, concerts, concours d’aïoli, balade gourmande, marché aux cerises, tirage de portrait à l’ancienne, brocante… Voici venu le temps des cerises !

Marmelade de citrons facile

citron igp amalfi italy limone lemon

pots de marmelade de citrons italien Amalfi IGP

Qu’ils viennent de Sorrente, d’Amalfi, de Syracuse ou encore des Pouilles, le parfum des citrons italiens me ramène immanquablement à Nocelle. Un petit hameau sur les hauteurs de Positano, point de départ du « sentier des dieux » qui serpente jusqu’à Bomerano. Là se trouve la villa Sofia. En contrebas de la route, la bâtisse est accrochée à flanc de falaise et cachée au milieu des citronniers. Entre leurs branches entrelacées court le câble de la tyrolienne qui permet d’acheminer les valises sans effort jusqu’à l’entrée de la demeure. Une fois les citronniers dépassés, la mer se dévoile. Je ferme les yeux et je la vois encore : d’un bleu céleste infini, interrompu seulement par Li Galli, les trois îles des sirènes qui causèrent tant de déboires à Ulysse et ses argonautes…
La récolte des citrons IGP Amalfi a lieu trois fois l’an mais c’est entre mars et juillet que les fruits sont les plus beaux. Nous y sommes ! L’occasion pour moi de vous proposer une recette facile de marmelade dont le goût est à l’équilibre entre acide, sucré et amer. Cette amertume que souvent l’on apprend à aimer sur le tard et dont l’Italie s’est fait une sorte de spécialité, du café aux amaretti en passant par les salades et l’écorce de citron.
Bien plus simple et rapide que la recette de de la confiture d’orange amère, cette préparation peu gourmande en énergie m’a été inspirée par Une Foodie Verte. Je cherchais depuis un moment à reproduire la marmellata di limoni de la marque Segreti di Sicilia. Notamment la texture. C’est chose faite. N’espérez pas en revanche obtenir un goût comparable avec les petits citrons vendus habituellement dans les grandes surfaces et dont l’acidité emporte tout. Ceux qui nous occupent sont plus gros, plus rugueux et généralement vendus avec les feuilles.

Pour environ 8 pots de 250 ml :

6/8 citrons italiens (des gros, des beaux. Demandez « colla corza spessa ». Les citrons de Menton peuvent aussi faire l’affaire)
1 kilo de sucre en poudre (ici : blond, bio et en vrac). Vous n’aurez pas besoin de la totalité
De l’eau
1 autocuiseur (au Thermomix, la recette doit être facilissime)
1 mixeur plongeant
1 cocotte en fonte (ou une bassine à confiture)

  1. La veille
    Ôtez les feuilles des citrons (attention aux épines), lavez-les et placez-les dans l’autocuiseur. Couvrez d’eau à hauteur et placez à l’envers la marguerite (ou la petite passoire fournie avec l’autocuiseur) pour maintenir les citrons au fond de l’autocuiseur. Placez sur feu moyen, dès que la soupape chuchote, laissez cuire 10 minutes. Eteignez le feu et laissez reposer pour la nuit.
  2. Préparez les pots
    Lavez et ébouillantez les pots et leurs couvercles (à l’aide de votre bouilloire ou en les plongeant dans une grande marmite d’eau à ébullition). Retournez les pots sur un torchon propre. Laissez sécher.
  3. Faites la marmelade
    Egouttez soigneusement les citrons. Hachez-les en mirepoix (en cubes) en ôtant les pépins. Attention, l’opération produit du jus en quantité. Pesez la quantité de citron obtenu.
    Pesez le même poids de sucre et placez le tout dans une cocotte en fonte. Portez à ébullition et laissez « buller » entre 5 et 10 minutes. La confiture fonce très légèrement. Mixez. A pleine puissance pour une texture lisse ou bien donnez seulement quelques tours si vous souhaitez conserver des morceaux. Mettez en pot immédiatement. Retournez les pots. Facile, non ?J’en profite pour vous redonner ici les recettes au citron de La Pintade aixoise :
    Recette de base : lemon curd
    Tarte au citron meringuée
    Tarte au citron meringuée avec citron confit
    Fiadone comme en Corse
    Biscuits au citron et fleur de sel 
    cake au citron confit et raisins au rhumcitron igp amalfi italy limone lemon

Gigondas sur table 2019

Le Vaucluse passe à table pour accompagner les vins de la célèbre appellation Gigondas. Découvrez, le temps d’un dîner d’exception le 15 juillet, les flacons de 46 domaines et maison de Gigondas mis en valeur par les propositions de chefs et d’artisans passionnés : Rémy et Romain Mercy de la fromagerie éponyme à Carpentras, Fabien Léandri (Ô Trusquin à Pierrelatte), Jean-Paul Lecroq (La Table de Sorgues), Philippe Zemmour (O’Grill à Vaison-la-Romaine), Pascal Poulain (Le 6 à Table à Caromb) et Hugo Loridan-Fonbonne (Château des Fines Roches à Châteauneuf-du-Pape).
Attention, pour cette prometteuse huitième édition, la réservation est obligatoire par mail ou téléphone : promotion@gigondas-vin.com ou 04 90 37 79 60

Horaires : de 20h à 23h
Tarif : 50 euros

affiche Gigondas sur table 15 juillet 2019