Le Retro cooking : 10 bonnes raisons de succomber à cette tendance lourde !

A l’instar du rétro gaming, de l’engouement pour les vêtements vintage et suite à  la baisse annoncée du pouvoir d’achat, les foodistas  semblent tentés eux aussi par un retour aux sources après deux décennies d’ultra technicité. Les yaourtières, centrifugeuses, sorbetières et machines à pâtes sont exhumées des placards de nos aïeux et trouvent une seconde vie dans les cuisines branchées de notre ère post micro-ondes. Voici dix bonnes raisons de succomber à la tentation du retro cooking !

Des yaourtières à moins de 15 euros... Et des couleurs ahurissantes !
1. La mode est au color block

Avec une palette de couleur du orange 70’s mythique, au bleu turquoise en passant par le beige ou le brun voire le jaune poussin ou le vert gazon, vous transformerez aisément votre plan de travail de cuisine en univers pop et dynamique.

2. Ces objets firent peut-être partie de votre quotidien d’enfant

Quoi de mieux qu’une bonne glace faite maison ? Souvenez-vous de ce goût inimitable que possède l’enfance ! Le goût (assorti de son comparse fidèle, l’olfaction) sont les deux sens idéaux pour plonger dans une douce nostalgie. Rien de plus facile lorsque la sorbetière orange oubliée se laisse découvrir, soigneusement emballée dans son carton d’origine par une main précautionneuse qui, à l’époque, était passée au bac de glace Carte d’Or dans un souci de rapidité mais avait jugé utile de garder la machine « au cas où », « pour plus tard ».

3. Leur rapport qualité prix est imbattable

Si vous n’appartenez pas à une famille de conservateurs et d’adeptes du « on va le garder ça peut toujours servir ». Il vous suffira de vous promener dans les allées de n’importe quel vide-grenier ou dépôt-vente pour trouver des trésors à des prix défiant toute concurrence.  Internet est également une mine pour l’adepte du rétro cooking. Les yaourtières vintage sont légions sur le bon coin et aucune n’est proposée au delà de 10 euros tandis que la robotique moderne propose le même service mais pour des sommes plus considérables (Yaourtière SEB 12 pots disponible pour 96 euros). Une amie m’a trouvé la sorbetière de mes rêves sur une brocante de Franche-Comté pour 3 euros. La seule contrainte reste bien-sûr de pouvoir s’assurer de l’état de marche de la bête.

LA machine-à-pâte Atlas, achetée par ma mère en 1979. Comptez dans les 20 euros pour la même d'occasion sur le bon coin.
4. Il s’agit presque d’un acte d’achat militant et écologique

Ces produits n’était pas faits pour devenir obsolètes en trois ans (comme l’amour de nos jours et comme nos beaux frigos, aspirateurs et autres appareils électroménagers actuels). Certes vous consommez, mais vous consommez intelligent : remise en service d’objets non utilisés et évitez de reproduire la chaîne du transport, de l’emballage, la production de petits éléments électroniques polluants et très présents dans les machines actuelles. (la plupart des robots et machines du retro cooking sont d’une fabrication très simple. La résistance ou la turbine en constituent souvent tout simplement l’élément principal).

5. Vous êtes dans l’achat plaisir et le zéro culpabilité

Il est très  facile de justifier l’achat d’une centrifugeuse à 8 euros qui ne vous servira peut-être que trois fois (dans votre phase détox au jus d’herbes) et que vous aurez plaisir à sortir ensuite une fois l’an pour vous faire un jus de pommes. Tandis que l’appareil à plancha (variante : à raclette, à fondue, la machine à pain etc.) ou le Kitchen Aid devront impérativement être rentabilisé par un usage fréquent sous peine d’engendrer de la culpabilité et de mettre du désordre dans les comptes et dans le ménage 🙂

6.  Certaines fonctionnalités simples ne sont plus proposées par les machines d’aujourd’hui : le cas de la sorbetière

Aujourd’hui la sorbetière des temps modernes est un bac à faire glacer 5 heures au congélateur. Ensuite vous faites votre glace ou votre sorbet sur votre plan de travail. La technologie employée est complexe et gourmande en énergie et composés chimiques et lorsqu’il fait 28 °C à l’ombre le succès n’est pas garanti (hors souvenez-vous que c’est plutôt dans ce genre de période que vous avez envie de frais). Tandis qu’une sorbetière des années 1980 est une simple pale à moteur munie d’un bol que vous placez directement dans le congélateur (le fil n’entrave pas la fermeture de la porte, assurée par le joint).

Sorbetière à turbine, 3 euros.
7.  L’électroménager libère la femme

Hé bien oui. Cet adage vieux maintenant de plus d’un demi siècle reste vrai. Certes, les robots ne cuisineront pas à votre place mais ils restent des aides précieuses surtout lorsqu’on les détourne légèrement de leur usage initial. Prenons le cas du saucier : 5 euros maximum sur n’importe quelle brocante. Qu’en ferez-vous à la maison ? Il est un merveilleux outil pour réaliser un chocolat chaud à l’ancienne sans surveillance (pas la peine de tourner 20 minutes votre mélange cacao, maizena et lait dans la casserole, consacrez plutôt votre temps à faire des madeleines ou à finir le chapitre entamé de la Critique de la raison pure), un lemon curd (pratique, maintenant plus d’excuse pour ne pas trouver le temps de faire soi-même la pâte sablée), un dulce de leche que vous pourrez aromatiser à la noisette, à la vanille… Et bien-sûr, le grand classique, la béchamel se fait toute seule et ça, ça reste un gain de temps inestimable quand on est une femme moderne (ou un homme moderne cela va sans dire).

Les Arts ménagers libèrent Madame
8. L’absence de notice n’est pas un souci : vous pourrez la retrouver sur le net

Internet, c’est comme la samaritaine, on trouve de tout… Même les notices d’appareil ménagers de 1983. Date du premier achat de la sorbetière Seb. Le site Mesnotices est une excellente référence mais si l’objet n’y est pas référencé, vous trouverez facilement le mode d’emploi (voire le livret de recettes d’époque) sur google.

9. Parce que c’est dans les vieux pots…

Qu’on fait les meilleures soupes. On ne change pas la recette du succès comme le montre la belle santé de la cocotte minute. Une cocotte minute neuve n’est pas à la portée de toutes les bourses (surtout lorsque le grand modèle est convoité). Sachez que vous pouvez tout à fait en acheter une d’occasion. Il suffit de vérifier que la valve n’est pas bouchée (ou si tel est le cas, qu’elle est nettoyable. Or à moins que son propriétaire l’ai jointée au mastic, une aiguille vous permettra de l’évaluer) et de changer le joint. Sans oublier de posséder le bouchon soupape. Toutes les pièces de la cocotte minutes sont changeables et/ou réparables (joint, poignées, bouchon etc.)

Refusée au Salon des Arts Ménagers en 1953, la cocotte Seb est vendue à des centaines de milliers d'exemplaires dès 1954
10. Le rétro cooking est une pratique addictive… Gare à la collectionite !

Le choix du retro cooking est avant tout guidé par l’utilité. Il n’est pas nécessaire d’acheter un moulin à café électrique si vous n’aimez pas le café filtre. Mais si vous commencez à ouvrir l’oeil sur les foires et les brocantes à la recherche de ces objets d’un quotidien presque disparu… Votre cuisine risque de devenir une pièce à remonter le temps entre 1980 et 1900 voire avant !

Le gaufrier 1930 reprend du service...
... Pour le plaisir des papilles !

Rendez-vous sur Hellocoton !