Recettes d’été

recette-ete-pintade-aixoise

Attention. Article avé l’assen. Voilà ça y est c’est l’été ! 30°C à l’ombre. On va se réveiller un matin et elles seront là. Qui ? Les cigales*. La BO éternelle de la Provence. On dirait le Sud comme chantait Nino. Le jaune ou le pac en terrasse. Je ne vous parle même pas du Gambetta limonade parce que les parisiens non acclimatés qui me lisent vont faire des yeux de gobi à l’évocation de cette boisson étrange.

J’ai mangé ma première (vraie) tomate il y a une semaine, juste avec un filet d’huile d’olive de Baena. A l’ombre du parasol sous le soleil de midi et je me suis dit « Tè vé. Voilà, nous y sommes ». Enfin. En attendant de raconter ici tout ce qui va pouvoir se manger et se boire au Sud de la Loire pendant les quatre prochains mois, je vous propose de découvrir l’index des recettes de La Pintade aixoise où vous pourrez trouver de quoi vous amuser en cuisine cet été.

* EDIT de 14h30 : elles sont là ! Dans les pins juste en face. Kkkssss Kkkkssss

Et quelques idées en vrac… pour ambiancer l’apéro : Lire la suite « Recettes d’été »

Gressins au zaatar

recette-facile-rapide-gressin-maison-zaatar
Les gressins au zaatar sont une simple variante de la recette de gressins au romarin que je vous ai proposée il y a quelques mois. Depuis que le beau plant de romarin a déserté le balcon, le zaatar (un mélange d’épices d’origine libanaise à base d’hysope, de thym, de graines de sésame, de sumac et de beaucoup d’autres choses selon les épiciers) est une bonne alternative. Les gressins sont une bonne approche de la pâte levée et si vous en avez assez des crackers et autres chips industriels remplis de sel, de conservateurs et d’additifs en tout genre… Voilà ce qu’il vous faut ! Lire la suite « Gressins au zaatar »

Où manger la socca à Nice ?

Chez René Socca dans le Vieux-Nice. On fait la queue (rapide) dehors pour commander parts de socca, petits farcis, beignets de fleurs de courgette ou de morue, foccacia à la tomate etc. et on s’installe sur une table libre où le serveur vient prendre la commande de votre boisson. La socca est parfaite, tout à la fois croustillante et moelleuse… La Côte d’Azur hors saison en une seule bouchée !*

rene socca nice adresse

2 rue Miralhéti
06300 Nice  –
Tél. : 04 93 92 05 73

Portion de socca : 3€

* Vous en trouverez aussi en juillet/août mais bizarrement la socca fait alors moins envie que les glaces de chez Fenocchio (2, place Rossetti dans le Vieux-Nice toujours)

Yaourt au concombre

Concombre et yaourt. Un association classique des plus rafraîchissantes ! Tzaziki grec, raïta et lassi indiens, most o khiar iranien (trouvé chez Claire… Enfin via Patrick, un précieux lecteur semble-t-il), sandwich club anglais au concombre et cottage cheese (bah oui), Jajeek irakien (merci Darya pour l’info)… Un classique vous dis-je.

recette facile concombre yaourt

Depuis quelques jours, la chaleur aixoise est enfin là. Avec elle les cigales et la nonchalance estivale. On cherche l’ombre et la fraîcheur. On déjeune léger. Voilà une petite proposition histoire de dépoussiérer le duo concombre/yaourt.

Le concombre peut être coupé en cubes pour réaliser une salade ou bien en fine brunoise (très petits dés) pour réaliser une sauce que vous pourrez déguster à l’apéritif avec de petits légumes ou des gressins maison.

Salade pour une personne (vous pouvez adapter les proportions bien-sûr, ce n’est pas de la pâtisserie) :

1 demi concombre
1 yaourt (chèvre ou brebis idéalement) nature
basilic frais*
classic mint sauce Coleman’s*
sumac*
sel
poivre du moulin

* Vous pouvez varier les plaisirs, faites avec ce que vous avez au placard, au frais et au jardin ou sur le balcon : coriandre, menthe fraîche, ciboulette, persil etc. (Dans le most o khiar iranien on trouve des pétales de roses séchées, laissez-parler vos papilles !)

recette facile yaourt concombre

Lavez le concombre et peler-le en laissant une bande de peau sur deux (comme les colonnes de Buren ;-)). Coupez-le en huit tronçons dans la longueur, épépinez chaque tronçon à l’aide d’un petit couteau puis détaillez des cubes d’un centimètre de côté environ (ou en brunoise fine si vous faites un dip pour l’apéritif). Réservez au frais.

Dans un bol versez le yaourt et fouettez-le légèrement à l’aide d’une cuillère. Ajoutez une pincée de sumac, une bonne cuillerée à soupe de basilic hâché, deux cuillères à moka de classic mint sauce. Salez et poivrez à votre convenance. Servez frais.

Si vous souhaitez préparer ce plat à l’avance je vous recommande d’ajouter au dernier moment les ingrédients comme le sel, le citron, le sumac (enfin tout ce qui est salé et/acide) afin que le concombre et le yaourt ne dégorgent pas.

Et vous, que faites-vous de vos concombres maintenant que l’été est enfin là ?

Socca niçoise

La socca est une galette de farine de pois chiches typique de la Côte d’Azur. On la déguste depuis Nice jusqu’à Menton. Vous pourrez la croiser sous un autre vocable dès Toulon, où elle s’appelle la cade et jusqu’à La Spezia en Ligurie où les gourmands la nomment farinata. La préparation de la pâte est simple mais sa cuisson, idéalement au feu de bois, fait que la socca est un délice apéritif que l’on rencontre rarement sur les tables des particuliers.

Mais si vous le souhaitez vous pouvez vous essayer à la socca avec une crépière ou en la faisant cuire sur une plaque à pâtisserie posée à même la sole de votre four (EDIT : si votre four n’est pas à bois, il faut mettre la plaque en position haute).

recette facile socca nicoise

Pour une plaque à pâtisserie :

125g de farine de pois chiches
1/4 de litre d’eau
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1/2 cuillère à café de sel fin
poivre du moulin
+
huile d’olive pour la cuisson

Mélangez au fouet l’eau et la farine de pois chiches dans un saladier. Ajoutez l’huile d’olive, le sel et donnez une dizaine de tours de moulin à poivre. Faites chauffer votre four à 220°C. Huilez généreusement une plaque parfaitement anti-adhésive que vous aurez fait chauffer au four, versez-y la pâte à socca sur trois millimètres d’épaisseur (lorsque la plaque est bien brûlante, c’est très important). Faites cuire la socca jusqu’à ce qu’elle soit dorée sur le dessus. Le côté de la socca qui se trouve sur la plaque reste fondant et clair. Si vous ne disposez pas d’un four à bois, vous pouvez aussi réaliser cette recette avec une crépière (bien chaude et huilée) mais la texture de la socca sera moins fondante que celle cuite dans un four.

Je vous conseille d’aller en chercher une part, chaude et fondante, sous les Halles du Cours Massena à Antibes. Cela vous donnera l’occasion de voir un four à bois construit sur une remorque. Les socca cuites au feu de bois sont meilleures que celles cuites au four à gaz. Comme les pizze, CQFD. Note utile : à base de farine de pois chiches, la socca est sans gluten.

Gressins au romarin

Cette recette de gressins est enfantine ; même si la confection du pain vous laisse habituellement circonspect. Vous pourrez ajouter des aromates à votre convenance, saler la pâte comme vous le souhaitez et surtout, vos prochains apéritifs ne ressembleront à aucun autre ! Sans conservateurs, sans émulsifiants, sans colorants le gressin maison est une recette intéressante en matière de diététique (plus que les cacahuètes et les pringles, c’est certain) et vous offre la sensation de croquer dans un véritable morceau de Toscane.

recette-gressin-facile-romarin

Pour une quarantaine de gressins de 30cm de long environ

320g de farine
2 cuillères à soupe rase de romarin haché
200g d’eau tiède (30°C environ)
4g de sel fin
15g d’huile d’olive pimentée (ou nature, selon vos préférences)
4g de levure sèche active
+
huile d’olive pour badigeonner chaque gressin

Dans le bol du robot (ou à la main dans un saladier, n’est-ce pas Flou !), mélangez la farine, le romarin haché et le sel. Prélevez deux ou trois cuillères d’eau tiède pour réactiver la levure dans un petit verre pendant 15 minutes. Faites un puits dans la farine et ajoutez-y l’eau, le mélange eau+levure, l’huile d’olive et pétrissez avec le crochet pendant 2 minutes (ou, si vous travaillez à la main mélangez les ingrédients à la spatule jusqu’à ce qu’ils soient homogènes puis pétrissez 5 minutes jusqu’à ce que la pâte soit souple et lisse).

Huilez les parois du bol du robot ou de votre saladier, disposez-y la boule de pâte et recouvrez le bol d’un torchon humide. Laissez lever la pâte pendant deux heures (et/ou jusqu’à ce qu’elle double de volume, ce qui peut prendre plus ou moins de temps selon la température, l’hygrométrie et l’âge du capitaine).

Préchauffez le four à 180°C. Préparez trois plaques à pâtisserie recouvertes de papier cuisson. Farinez généreusement votre plan de travail lisse et propre (si vous avez un plan de travail avec des carreaux rabattez-vous sur la table ou sur une grande planche en bois ou en marbre). Dégazez la pâte en la repliant sur elle-même et en l’aplatissant avec la paume de la main. Etalez-la afin d’obtenir approximativement un rectangle de 30cm par 20cm. Farinez le dessus de la pâte.

A l’aide d’une corne ou d’un long couteau coupez des bandes de pâte d’environ un centimètre de large sur le petit côté du rectangle de pâte et posez-les sur la plaque à pâtisserie (posez-les en long, le temps que vous souleviez la bande de pâte pour la déposer sur la plaque celle-ci va s’étirer et vous pourrez faire sans problème un ruban de pâte de 30/40 centimètres.

Badigeonnez chaque gressin à l’huile d’olive (au pinceau ou, si vous en disposez, d’un spray d’huile d’olive). L’opération est un peu délicate il s’agit de ne pas trop déformer les gressins.

Enfournez pour 25 à 30 minutes. Les gressins doivent être bien dorés. Vous pouvez baisser la T° du four à 160°C pour les dix dernières minutes de cuisson afin que les gressins ne colorent plus mais deviennent croustillants.

Inspiré par Wild Yeast blog.

Oeuf cocotte en brioche

oeuf cocotte briocheUne façon sympathique d’utiliser les restes d’un petit déjeuner ou d’un brunch… Otez en biais le chapeau d’une brioche parisienne (brioche à tête), enlevez un peu de la mie puis cassez un oeuf dans la brioche. Salez, poivrez, ajoutez trois cuillèrées à soupe de crème liquide ou une grosse cuillère bombée de crème fraîche. Vous pouvez également ajouter du fromage rapé (Emmental, Beaufort ou Comté). Recouvrez la brioche de son chapeau puis enfournez-la pour environ 6 minutes à 180°C. Contrôlez la cuisson de l’oeuf qui doit rester mollet. Vous pouvez poursuivre la cuisson pour en faire un oeuf dur et partir en pique-nique avec la brioche cocotte.

Vous voulez gagner le livre de recette d’Eric Fréchon Tout ce que vous devez avoir goûté au moins une fois dans votre vie ? Participez au concours !