Dîners insolites MPG2019, rencontre autour du livre chez Goulard à Aix

couverture du livre Les Dîners insolites MPG 2019 - Emmanuel Perrodin - Marie-Josée Ordener - Caroline Dutrey - Mayalen Zubillaga - editions de l'épure

Le 22 février 2020 à 16h, la librairie Goulard – Aix-en-Provence vous invite à une rencontre autour de l’ouvrage de Mayalen Zubillaga et Caroline Dutrey qui ont mis en mots et en images les Dîners Insolites coorchestrés par le chef Emmanuel Perrodin et Marie-Josée Ordener, directrice des Grandes Tables de la Friche, avec la complicité de nombreux cuisiniers du territoire lors de la saison MPG2019.
Paru aux Editions de l’épure, l’ouvrage est disponible en librairie depuis le 10 janvier 2020.

Rencontre avec…
Mickael Féval – Chef du dîner organisé à l’atelier Cézanne, Aix-en-Provence
René Bergès – Chef du dîner organisé au château Coussin, Trets
Mathias Dandine – Chef du dîner organisé à la Font de Mai, Aubagne

Librairie Goulard
37, Cours Mirabeau
13100 Aix-en-Provence

D’autres rencontres auront lieu à Arles, Marseille et La Ciotat. Pour en savoir plus, RDV sur FB @LesGTF (Les Grandes Tables La Friche)

Sielanka, la Pologne en Provence

Le Cours Sextius c’est notre Brooklyn aixois, notre Faubourg Poissonnière. Les loyers y sont (un peu) moins chers que du côté du Cours, l’autre, celui dont on ne dit même plus le nom. Mais pas de doute, la gentrification y est en route : Monsieur Chou a fait le pari de quitter son boudoir du Quartier Mazarin pour prendre ses aises à Sextius ; les chaises Drucker de la brasserie Faubourg 46 ont remplacé celles, en plastique thermoformé, du Cha Do tandis que Le Garde-Manger côté rue des Cordeliers occupe les locaux du mythique et regretté Bistrot aixois, hot spot de nos nuits estudiantines.

Fraîchement débarquée (en décembre 2019) au 22 Cours Sextius, Sielanka est une chaleureuse enclave polonaise en terre provençale : poutres, bar et mobilier de bois brut, sculptures traditionnelles en bois elles-aussi, mur d’étagères en caisses à pommes sur lesquelles s’alignent paniers et conserves colorées. Tout ce décor n’arrive pourtant pas tout droit de Pologne mais du quartier Noailles à Marseille où Sielanka s’appelait Un Coin de bonheur depuis 5 ans.

L’assiette est tout aussi réjouissante et dépaysante que l’ambiance. C’est une approche plaisante de « la cuisine polonaise, traitée avec une petite touche à la française », selon les mots d’une amie polonaise dont nous fêtions ce soir-là l’anniversaire.

Betterave. Pavot. Vodka. Sarrasin. Voilà à quoi se limite ma connaissance de la gastronomie polonaise. Si ces ingrédients classiques se retrouvent à la carte de Sielanka, on s’aventure bien plus loin : tartare de hareng mariné, effeuillé de jarret de porc, petits farcis au chou vert (la photo en une), croustillants de volaille… Des plats accompagnés de légumes du marché et de petits pickles maisons (les fameuses conserves visibles à l’entrée et réalisées l’été, en Pologne, par les propriétaires du lieu). Le chou farci est l’un de mes plats d’hiver favoris, roboratif sans être gras. Celui servi au Sielanka passe le test haut la main avec la présence du kasha (sarrasin torréfié) qui donne un côté croquant à la farce. Je mettais le kasha dans le muesli du matin et les cookies mais au prochain chou farci (recette ici), j’ajouterai une poignée de kasha (préalablement bouilli, petite précision utile du chef).

On entend dans cette cuisine l’écho de la Russie et des Balkans voisins : les pierogis rappellent les pirojki et la vodka polonaise n’a rien à envier à sa cousine russe tandis que les desserts sont agrémentés d’un sucre façon barbe à papa qui a le goût du halva que l’on rencontre de la Turquie à l’Oural).

Sielanka est un voyage à faire et j’espère que vous viendrez me le raconter ensuite !

Sielanka – Restaurant Polonais
22 Cours Sextius
13100 Aix en Provence
09 83 67 51 58
Ouvert du mardi au samedi de
12:00 à 14:00 et de 19:30 à 22:00
*
Entrées : 6 à 20 €
Plats : 18 à 21 €
Dessert : 7,50 à 10 €
Menu : 29 €
Menu enfant : 11 €

Le Café du Temps à Aix

Le Café du temps vous propose de faire le grand écart gourmand : entre pause déjeuner healthy et goûter gargantuesque. Le tout dans une ambiance un tantinet parisienne : tables bistrots et indispensables chaises Drucker. La terrasse de la place des Tanneurs est parfaite pour la saison estivale mais j’imagine tout à fait les après-midis d’hiver dans ce cocon noir mat du sol au plafond, égayé par des éléments de laiton et doté d’un comptoir en mosaïque qui, bien que plus épuré, rappelle les fantastiques créations Art Déco pour la Grande Epicerie du Bon Marché de Mathilde Jonquières. Sur le comptoir trônent des pâtisseries typées anglo-saxonnes. Accompagnements indispensables des cafés de spécialité servis ici.

Après un jus vert et un vurger très sains on a craqué sur une belle part de cake citron pavot.


Une carte fixe et un menu qui change tous les jours, des produits frais, une belle amplitude horaire (de 8 heures à 12 heures pour le petit-déjeuner et jusqu’à 18h pour tout le reste) ; un service attentionné et sympathique voilà une bonne équation ! Une adresse où il fait bon prendre son temps.

Plat : 8/12 €
Midi : une assiette jour + un gâteau + une boisson : 19.90 €
Part de gâteau : 4.50 €

Le Café du Temps 
31 rue de la Couronne

(Place des Tanneurs)

Aix-en-Provence
Du Lundi au Samedi de 8h à 18h
Dimanche de 10h à 16h
www.cafedutemps.fr

Les Jolis soirs – 27 & 28 juin 2019

L’Hôtel de Gallifet vous invite pour Les Jolis soirs les 27 et 28 juin 2019. Dès 18h les vignerons des Coteaux d’Aix-en-Provence seront réunis pour vous proposer de déguster leur production avec la complicité de quatre cavistes aixois : la Cave du Cours Mirabeau, Mademoiselle Wine, Simplement Vin et la Cave du Vigneron. Ils vous feront voir la vie en rosé mais aussi en blanc et rouge autour d’ateliers thématiques : initiation à la dégustation, quizz sur les vins des Coteaux de Provence, 100 % rosés etc.

Prévente : 12 € (sur place 16 €)
BILLETTERIE EN LIGNE 

Hôtel de Gallifet
52, rue Cardinale
13100 Aix-en-Provence
www.lesjolissoirs.com

 

L’Alcôve à Aix

L’Alcôve est un restaurant aixois discret, bien caché derrière la place des Trois Ormeaux. Trois entrées, trois plats, un dessert et une belle assiette de fromages affinés par Savelli. Rien de plus à l’ardoise. Et des ardoises comme ça, on en voudrait tellement plus à Aix ! Dans sa cuisine de poche, Baptiste Donat travaille des produits frais et bruts. Au menu ce soir là : croustillant d’asperges au parmesan en deux façons, cabillaud au pistou, fromage et fraises à la verveine avec un crumble de noix (particulièrement croquant et savoureux). Un menu à 35 euros arrosé d’un vin blanc des Alpilles : une bouteille honnête à 20 euros. Là encore, des canons comme ça, on en voudrait aussi un peu plus à la carte des établissements aixois en vogue ! Cette table est d’un excellent rapport qualité/prix dans une ville où le décor de la salle prime trop souvent sur ce qui se passe dans les coulisses. Baptiste Donat, lui, cuisine et il a été pour cela à bonne école chez Mathias Dandine ou encore Mickaël Féval lorsque celui-ci officiait au piano du Pigonnet. Ce chef connait sa grammaire et s’amuse des produits locaux, qu’il met en valeur de façon simple et généreuse tandis que le service est professionnel mais décontracté. L’Alcôve est une adresse sans prétention mais à ajouter d’urgence à vos bons plans aixois !

Restaurant L’Alcôve
19 rue Constantin
Aix-en-Provence
FB @restaurantlalcove
www.lalcove.fr

5 adresses gourmandes à Cuneo

cuneo coni italia piemont

 


Cuneo la provinciale n’a rien à envier à la table de sa grande voisine turinoise ! La pluie et la grisaille étaient de la partie lorsque nous y avons passé quelques jours à Pâques. Une occasion idéale pour approfondir en famille notre connaissance de la cuisine et des douceurs piémontaises… Je vous livre ici 5 adresses pour déguster le meilleur de Cuneo et même, le rapporter a casa !
Le tout dans un rayon de 300 mètres : si vous ne faites que passer par Cuneo, vous pourrez y faire quelques emplettes tout en admirant les arcades du centre historique et les Alpes qui se découpent à l’horizon entre deux rangées d’immeubles.
Si vous avez de bonnes adresses gourmandes à Cuneo, n’hésitez pas à me les indiquer en commentaires !

cuneo coni italia piemont

  1. Les cuneesi de la maison Arione
    Ces bouchées de chocolat dont la maison Arione s’est fait une spécialité depuis 1923 sont généralement au rhum. Mais les saveurs se sont multipliées au fil des décennies : noisettes et crème de marron ont notre préférence. Les cuneesi sont parfaits avec un café ou un digestif et c’est une douceur plus originale à rapporter d’Italie que les désormais internationaux amaretti. La boutique Arione, toute de miroirs et boiseries, est stupéfiante. L’amabilité du personnel est moins inoubliable.
    Confetteria Arione
    Piazza Galimberti, 14
    www.arionecuneo.itCuneesi al rhum arione cuneo 72
  2. L’aperitivo al bar Corso
    Comme à Turin, à l’heure de l’apéritif, les locaux affluent vers les cafés et les bars pour prendre l’aperitivo. Attablez-vous chez Corso pour un Negroni ou un Spritz Ugo accompagnés de focaccia & stuzzichini, les tapas locaux. Une véritable institution depuis 1958.
    Bar Corso
    Corso Nizza, 16
    www.barcorsocuneo.it
  3. Une meringue alla panna montata (toujours al bar Corso)
    Si vous n’aimez pas la crème ou encore la chantilly, passez votre chemin. En revanche si vacherin et pavlova font votre bonheur, asseyez-vous et commandez une meringue à la crème pour votre goûter. J’espère que vous avez l’âme d’un premier de cordée car vous vous retrouverez alors face à une véritable montagne : deux coques de meringue aux éclats de noisettes réunies par 150g (au bas mot) de panna montata. Mieux : à la période des fraises, commandez 500g de cette crème et dégustez-la avec les fruits frais directement à la maison. La densité de cette crème montée est exceptionnelle, comme le goût qui tapisse le palais. Cette panna est loin d’être légère, on est même très loin du nuage, pourtant, le 7ème ciel est tout proche. Les amateurs de glace peuvent aussi s’arrêter. Celles du Corso valent la pause depuis 1958.
    Bar Corso
    Corso Nizza, 16
    www.barcorsocuneo.it
  4. Le miel de rhododendron sauvage de la Cereria Chiapello
    Voilà une adresse tout à fait insolite qui ravira les enfants. Au cœur du centre-ville, poussez la porte  du numéro 13, un immeuble comme les autres, mais dont la cour abrite la cirerie historique Chiapello. Les ateliers sont flanqués d’une boutique mouchoir de poche où vous trouverez tout le nécessaire pour l’apiculture, un nombre incroyable de bougies votives en cire, des bondieuseries en tout genre et du miel local. Ici les rhododendrons sont magnifiques sur les balcons mais c’est sur les cimes de l’arc alpin, dans les vallées cuneesi, que les abeilles butinent le rhododendron ferrugineux, un cousin sauvage et odorant du premier. Voilà qui change de l’acacia (que vous trouverez également sur les rayonnages de cette boutique pittoresque) !
    Cereria Chiapello 
    Piazza Galimberti, 13
    Cuneo
    www.cereriachiapellosascuneo.com
  5. La pasta al Pastificio Boetti
    Attention, pas de restaurant ici, juste la pasta ! Et les à côtés qui vont avec : le beurre, la sauge, le ragù. Quelques desserts faits maison également (je vous recommande chaudement la crème à la noisette, pour vous régaler local jusqu’au dessert). Un personnel d’une gentillesse absolue. Nous avons pu, avec les enfants (grâce à eux faudrait-il dire), visiter le laboratoire qui se trouve dans l’arrière boutique. Pâtes extrudées, pâtes farcies, pâtes longues : les machines sont fascinantes et n’ont rien à envier à celles de Willy Wonka et sa chocolaterie. Nous avons rapporté des mezze lune pour les cuisiner le soir même avec un beurre de sauge (explications en VO de l’adorable vendeuse). Ces pâtes sont d’une qualité incomparable. Nous avons à Aix quelques adresses sympathiques mais rien, malheureusement, qui n’arrive à la cheville de Boetti.
    Pastificio Boetti
    Corso Marcello Soleri, 2
    www.pastificioboetti.it 

Fête de la cerise 2019

Deux cerises à vos oreilles, remontez le temps ce dimanche 9 juin 2019 dans les rues du village de la Roque d’Antheron qui fête ce fruit de l’été et replonge pour l’occasion en 1900 : locations de costumes, concerts, concours d’aïoli, balade gourmande, marché aux cerises, tirage de portrait à l’ancienne, brocante… Voici venu le temps des cerises !