Tarte aux deux pommes et cardamome

recette-facile-rapide-tartelette-pate-sablee-pommes-compote-cardamome

Une tartelette aux pommes en compote et rissolées dans le beurre. Une dernière petite recette aux tonalités hivernales avant le grand plongeon dans l’été !
Pendant que nous étions agréablement assis à une table perchée de Ventabren, mamie faisait du baby-sitting. Or il faut toujours nourrir la baby-sitter, n’est-il pas ? Dès fois qu’elle se transforme en ogre. C’est d’ailleurs elle qui m’a enseigné l’art d’accommoder les restes lorsque j’étais enfant. Un pan de pâte sablée d’une tarte au citron ; un reste de compote de pommes à la cardamome de bébé H ; quelques pommes du compotier ; un (gros) soupçon de beurre ; un peu de sucre et de magie et hop, une tartelette aux goût de beignet de plage… Pas si hivernale que ça finalement ! Lire la suite « Tarte aux deux pommes et cardamome »

Recette de base : ganache chocolat

recette-facile-rapide-macaron-ganache-chocolat-chantilly-creme-fleurette

La ganache au chocolat noir est la recette de base que j’avais espoir de publier tout juste après celle des coques de macarons. Que s’est-il passé entre les coques publiées le 11 mars et la ganache ?  Rien. Des dents qui poussent, des fesses à langer, des bodies à laver, des lits à barreaux à démonter et déplacer, des tentatives de sorties avec poussette et porte bébé, un ratage capillaire colossal, la peinture d’une chambre, deux bronchites. Entre autres.
Vous noterez que la mention « méthode I » dans le titre la recette des macarons est une marque de mon ambition sans bornes puisqu’une deuxième (voie une troisième) méthode doit voir le jour sur ce blog. Dussé-je y perdre mes plumes.

Comme je suis perfectionniste, je n’étais pas satisfaite de la photo mais les plages de temps que je peux consacrer à la pâtisserie s’étiolent (cf. ci-dessus)… Voici donc la ganache au chocolat noir. Une recette simple qui vous permettra de réaliser des macarons mais aussi des bouchées de chocolat, des cupcakes, des layer-cake, des bras de gitan, la forêt-noire (pour la décoration du gâteau en remplacement de la chantilly) etc. J’espère que vous n’avez pas attendu après-moi pour garnir vos coques de macarons.
A moins que vous ne soyez très scolaire et que ne voyant rien venir, vous ayez congelé vos jolies coques ? Il m’est permis d’espérer puisque les mignonnes souffrent le grand froid pour quelques semaines. Il suffit de les sortir le matin pour le soir. Vous devez par ailleurs réaliser vos coques la veille de la dégustation des macarons (pour laisser à tout ce petit monde le temps de prendre l’exacte texture du macaron type Ladurée ou Pierre Hermé entre croquant et moelleux). Lire la suite « Recette de base : ganache chocolat »

Biscuits au citron et fleur de sel

recette-facile-rapide-biscuit-palet-citron-fleur-de-sel-maison-gateau
Ces petits biscuits au citron et à la fleur de sel auraient pu ne pas exister. Encore une recette due aux hasards de frigo comme je les aime.
Il est 17 heures, le fiadone au citron vient tout juste d’être enfourné. Sur ces entrefaites voilà que l’on me réclame quelque chose de croquant, un petit palet croustillant et bretonnant afin de tenir compagnie à nos fraises chantilly qui constituent souvent le clou de nos premières soirées BBQ provençales. Hé oui, la saison de la fraise bat encore son plein. Carpentras n’est pas loin et les cerises n’ont pas encore chassé ciflorettes et pajaros des étals.
Vous sentez venir le psychodrame pâtissier… Pour le susdit fiadone, j’avais utilisé cinq des six œufs de la boîte. Pour faire un bon palet breton et pour que tous vos convives soient rassasiés, plusieurs jaunes d’œufs sont nécessaires (ainsi qu’une quantité assez déraisonnable de beurre et de sucre, je vous le concède). Passé le premier choc et devant l’impossibilité de sortir* pour pallier cette subite carence d’économat, j’envisage d’employer la méthode scientifique maintes fois éprouvée par le passé : faire au pif avec les vivres disponibles.

* Pourquoi ne pouvais-je pas sortir un samedi à 17 heures ? Imaginez. Une coupe de la Ligue madrilo-madrilène. Un derby Atletico/Real pour la finale et les enfants pas encore lavés, ni nourris et leur mère sur le départ pour le barbecue septémois… Une colossale montée en pression durant tout l’après-midi. La footballie jouait contre moi. Impossible de m’échapper jusqu’au poulailler le plus proche pour récupérer un œuf. Oui un seul œuf, tout parfois se joue à un œuf près. Lire la suite « Biscuits au citron et fleur de sel »

Fiadone au citron

recette-facile-rapide-corse-fiadone-citron-brocciu-brousse--ricotta-cheese-cake-part gros plan

Le fiadone est à l’Ile de Beauté ce que le cheese cake est à New York. Un incontournable. En cette pleine saison de la fraise vous aurez peut-être la chance de tomber sur l’un des tout derniers spécimen de citrons non traités de Corse.
La météo hésite entre soleil et averses, alors quoi de mieux qu’un fiadone pour le goûter ? Vous pourrez l’accompagner d’un thé à la bergamote ou d’une citronnade en fonction de la température extérieure.
Aucune difficulté quant à la réalisation de ce gâteau, si ce n’est la cuisson. Le fiadone doit être à peine doré sur les bords. Il se déguste bien froid (idéalement après avoir passé quelques petites heures au frigo, ce qui lui laissera le temps de prendre corps). Lire la suite « Fiadone au citron »

Recette de base : macaron (méthode I)

recette-facile-rapide-macaron-meringue-coque-macaronner

Pour réussir les coques de macarons, il faut bien connaître son four. Enfin plutôt la température qu’il y fait. Elle diffère souvent de façon importante de celle affichée. Pour en avoir le cœur net sans mettre la tête dans le dit four, investissez dans un thermomètre (Une thermosonde à sucre. Elle montera à une température supérieure aux thermomètres à viande dont la mesure s’arrête à 130°C).
La question de la température réglée, vous devrez acquérir le coup de main pour macaronner. Il s’agit de « casser les blancs » d’œufs en neige pour que la pâte fasse « le ruban ». Il n’est pas nécéssaire d’être le plus délicat possible. J’en connais même qui ne macaronnent pas à la Maryse (spatule) mais carrément au robot. Je ne l’ai jamais fait mais cela semble bien fonctionner, l’opération n’est donc pas aussi délicate que ce que l’on peut croire.
Pour réussir ses macarons, tout le monde y va de son astuce : mixer le tant pour tant, mettre la plaque au frais, utiliser deux plaques superposées, tamiser le tant pour tant, ne pas utiliser de tapis siliconé, laisser les macarons au four 5 minutes après la cuisson, coller ou pas la feuille de papier sulfurisé à la plaque à l’aide d’un peu d’appareil à macaron, laisser croûter ou pas les macarons, faire vieillir les œufs ou frigo, ajouter du sel ou du citron pour faire monter les blancs en neige etc. Qui croire, que faire ?
Le mieux est d’essayer pour se faire son propre point de vue. Je vous propose aujourd’hui une première méthode pour réaliser facilement vos coques de macarons. La plus rapide à mettre en œuvre, elle utilise la technique de meringue à la française. Le sucre n’est pas cuit pour réaliser la meringue contrairement à la meringue italienne par exemple. Quant à la meringue suisse, il s’agit de chauffer les blancs au bain-marie mais nous en reparlerons).

LISEZ BIEN LA RECETTE EN ENTIER AVANT DE VOUS LANCER ! Lire la suite « Recette de base : macaron (méthode I) »

Recette de base : crème prise salée (quiche)

recette-facile-rapide-creme-prise-salee-quiche-lorraine-maison-oeuf

Qu’est-ce qu’on met sur la pâte feuilletée maison ? En attendant la crème pâtissière et les fraises de la belle saison des pique-niques… Voilà la crème prise salée. Le nom ne vous dit rien ? Pourtant vous avez sans doute déjà mangé une quiche lorraine. Hé bien la crème prise salée est la base liquide de la quiche. Elle vous servira pour réaliser toutes les tartes salées : saumon, poireaux, fromage, Saint-Jacques etc. Elle ne présente pas de difficulté. Je vous fais juste un petit rappel bien utile dans la cuisine de tous les jours. Comme la pâte à crêpes, c’est un basique à connaître par cœur ! Lire la suite « Recette de base : crème prise salée (quiche) »

Recette de base : pâte feuilletée

recette-facile-rapide-base-pate-feuilletee-patisserie-maison

La pâte feuilletée n’est pas aussi difficile à réaliser qu’on le croit. C’est parfait pour crâner à un dîner. Dire que l’on fait soit même la pâte sablée de sa tarte, ça impressionne en général, mais alors là croyez-moi, avec la pâte feuilletée vous allez être hissé(e) au pinacle par votre belle-mère, vous allez clouer le bec à tatie Roberte, vous allez choper votre voisin(e) de gauche (rayez les mentions inutiles). Bref, la pâte feuilletée c’est la gloire !
Accessoirement la version maison est un délice. La seule difficulté de cette recette sera de revenir aux pâtes pré-étalées du commerce, bien moins savoureuses. La pâte feuilletée ne demande pas plus de vingt minutes de travail. Il faut simplement laisser reposer la pâte au frais entre deux tours.

 LISEZ LA RECETTE EN ENTIER AVANT DE VOUS LANCER ! Lire la suite « Recette de base : pâte feuilletée »

Navettes à la fleur d’oranger

recette-facile-rapide-biscuit-navette-marseille-fleur-orangerLes navettes à la fleur d’oranger me donnent l’occasion de renouer avec le caractère provençal de ce blog. La navette, le grand classique de la cité phocéenne. La plupart des boulangeries marseillaises vendent ce délicieux biscuit. Toutes ont leur recette et chaque navette possède un goût différent, un poids et une forme unique. C’est au four des navettes, en contrebas de l’Abbaye Saint Victor que vous pourrez trouver les plus authentiques bien que ce terme soit tout à fait galvaudé. Les navettes du four sont très dures sous la dent, bien plus longues que celles que l’on trouve en petits sachets dans les supermarchés. Elles sont relativement hors de prix et j’ai découvert récemment qu’elles contiennent de la margarine et non du beurre. Ce n’est pas un mystère mais je doute qu’en 1781, le four des navettes fabriquait des biscuits à la margarine. Comme souvent, on se régale tout autant d’une recette maison expurgée de toute trace de colorant ou de conservateurs.

En revanche je vous recommande la promenade depuis le Vieux Port jusqu’au four. La vue est belle et le vent vif. Si vous poussez jusqu’à la Bonne Mère vous pourrez embrasser d’un regard la commune la plus étendue de France qui plonge dans le bleu de la Méditerranée, comme si vous étiez à la proue d’un navire aux voiles blanches. Voilà, la navette me rend poétique. Lire la suite « Navettes à la fleur d’oranger »

Tatin d’endives jambon Béchamel

recette-facile-rapide-tatin-endive-jambon-bechamel-tarte

Je suis longtemps restée fâchée avec le gratin d’endives au jambon baigné par une Béchamel industrielle. Béchamel elle même noyée dans l’eau des endives. En grandissant, l’endive a fait partie des objets culinaires que j’ai exhumés du purgatoire gastronomique. Endives crues en salade, à la croque pour les apéritifs, en compotée à l’orange et bien-sûr en gratin. Avec des endives bien braisées et une savoureuse Béchamel maison, ce plat familial prend une toute autre dimension. De là à le servir lorsque l’on reçoit il n’y a qu’un pas… Pourquoi ne pas transformer le gratin en tatin (vous noterez qu’à un phonème près c’est la même chose ;-)) ? Assorti d’un mesclun assaisonné d’une vinaigrette au miel, vous pourrez en faire une entrée pour huit ou un plat pour quatre. A vous de voir ! Lire la suite « Tatin d’endives jambon Béchamel »

Gâteau orange sanguine Grand Marnier

recette-facile-rapide-gateau-orange-sanguine-confite-grand-marnier-yaourtEncore un gâteau, encore à l’orange ! En hiver c’est légal, ça permet de faire le plein de vitamines C. J’avais envie de profiter des toutes dernières oranges sanguines. Et puis ces belles couleurs c’est un peu une promesse de soleil au beau milieu de cet hiver qui même ici, en Provence, a été tant pluvieux. Lire la suite « Gâteau orange sanguine Grand Marnier »

Recette de base : gâteau au yaourt

recette-facile-rapide-base-gateau-yaourt-proportion-potSouvent, lorsqu’une petite envie de dessert ou de goûter se fait sentir, on ouvre les placards en quête de sucré mais il manque toujours un ingrédient pour réaliser telle ou telle recette. Le gâteau au yaourt est une excellente base pour faire avec ce qui se trouve sur les étagères ou dans le frigo. Et puis c’est un bon moyen de mettre votre créativité culinaire à l’épreuve.
Ce gâteau se prête à d’infinies variantes de saveurs et de formes. Idéal pour les allergiques aux PLV puisqu’il ne contient pas de beurre et qu’un yaourt au lait de brebis ou de chèvre, voire un yaourt de soja, peuvent se substituer au yaourt au lait de vache. Idem pour les intolérances au gluten : libre à vous d’utiliser de la farine de riz, de maïs, de pois chiche etc. C’est souvent l’un des premiers gâteaux que les enfants apprennent à faire seul (ou presque) tant les proportions sont faciles à mémoriser et à respecter grâce à l’emploi du pot de yaourt pour mesurer les autres ingrédients. A vos pots de yaourt ! Lire la suite « Recette de base : gâteau au yaourt »

Tarte orange et crème d’amandes

recette-facile-rapide-tarte-orange-creme-amande

Une tarte à l’orange et à la crème d’amandes pour attaquer le mois de février qui s’annonce plutôt frisquet. Aucune difficulté de réalisation et si vous êtes pressés les tranches d’orange confites qui décorent le dessus de la tarte sont en option.

Pour une tarte carrée de 25cm de côté :

1 boule de pâte sablée maison (recette ici)
+
le zeste de 2 oranges non traitées
90ml de jus d’orange frais pressé
2 oeufs
80g de sucre glace
100g de beurre pommade (tour de main ici)
125g de poudre d’amandes
1 pincée de sel
+
1 orange non traitée
sucre cristal
eau

Préchauffez le four à 180°C, grille au milieu. Étalez finement la pâte sablée et disposez-la sur le moule à tarte. Faites-la cuire à blanc à l’aide de papier sulfurisé ou aluminium sur lequel vous aurez placé des billes de cuisson ou des haricots secs (afin qu’elle ne lève pas) pendant 30 minutes. Laissez tiédir. Ôtez les billes de cuisson et faites dorer la pâte de 10 à 15 minutes au four à 180°C. Ôtez les billes de cuisson et laissez refroidir le fond de tarte.

Pendant ce temps, préparez la crème d’amande : mélangez le sucre glace et la poudre d’amandes à la fourchette. Placez le beurre pommade et les zestes d’orange dans un saladier. Ajoutez-y environ un tiers du mélange sucre glace et poudre d’amandes. Ajoutez les deux œufs, le jus d’orange, la pincée de sel, mélangez au fouet puis ajoutez le reste du mélange poudre d’amandes et sucre glace.

Préchauffez le four à 180°C. Versez la crème d’amandes et orange sur le fond de tarte et enfournez pour 35 minutes (jusqu’à ce que la crème d’amandes orange soit bien dorée). Pendant ce temps, réalisez les rondelles d’oranges confites (tour de main ici) avec lesquelles vous décorerez la tarte. Avant le service, ôtez la tarte du moule. Faites la briller au pinceau avec le sirop des oranges confites avant de l’orner des rondelles d’orange confites.

Dégustez cette tarte à l’orange et crème d’amandes tiède ou froide et accompagnée d’un thé noir à la bergamote.

Inspiré par La Cuisine de Bernard.

Recette de base : faire confire des rondelles d’agrumes

recette-facile-rapide-base-confire-agrume-orange-confit

Contrairement aux orangettes, ce procédé ne permet pas de conserver les agrumes longtemps comme de véritables fruits confits. Cette méthode rapide s’utilise pour décorer les gâteaux, les cakes etc. Vous pouvez confire de la même façon et pour le même usage le seul zeste.

Utilisez des agrumes bio ou, à défaut, non traités après récolte. Lavez-les, coupez-les en rondelles fines. pesez les rondelles et pesez le même poids de sucre. Si vous utilisez des oranges, des clémentines ou du citron vert vous pouvez passer directement à l’étape du confisage. Les agrumes comme le citron jaune, le pomelo, le kumquat et la bergamote qui ont des écorces épaisses doivent au préalable être blanchis 10 minutes dans l’eau bouillante. L’écorce sera assouplie et pourra être confite.

Disposez dans une casserole les rondelles d’agrumes, leur poids en sucre et couvrez d’eau à hauteur. Faites confire de 10 à 20 minutes. Les rondelles doivent devenir presque translucide. A l’aide de deux fourchettes disposez les ensuite à plat sur une feuille de papier sulfurisé. Utilisez-les dans les deux jours. Le sirop peut être utilisé pour aromatiser et faire briller un cake ou un gâteau au yaourt.

Quelques desserts aux agrumes confits :
Tarte au citron meringué et zestes confits
Gâteau à l’orange sanguine
Tarte à l’orange et crème d’amande
Crêpe Suzette

Churros à la fleur d’oranger

recette-facile-rapide-beignet-churros-mardi-gras

Les beignets dont la recette est la plus facile et la plus rapide à réaliser pour Mardi-Gras sont sans doute les churros. La pâte n’est pas levée, la forme n’est pas compliquée. Il vous suffit d’avoir une poche à douille solide pour donner un petit air flonflon ou madrilène à votre goûter ! Lire la suite « Churros à la fleur d’oranger »

Crêpe Suzette

recette-facile-rapide-crepe-suzette

La crêpe au beurre Suzette est un grand classique qui, contrairement à l’usage répandu dans les restaurants, n’est une crêpe flambée (dixit Escoffier). Donc pas de souci pour vous lancer à l’occasion de la Chandeleur toute proche. Cette recette facile peut être réalisée avec des oranges ou des mandarines. Je vous propose une version à l’orange sanguine tout en douceur. Lire la suite « Crêpe Suzette »

Recette de base : pâte à crêpe légère

recette-pate-a-crepe-facile-rapide-legere

Les crêpes seront bientôt de circonstance avec la Chandeleur qui approche à grands pas. De temps à autre, une amie me demande une recette de base et les crêpes reviennent souvent ! Cette recette vous donnera une pâte légère et ne présente aucune difficulté de réalisation. Certaines pâtes sont enrichies en beurre noisette, en bière, en sucre etc. mais je trouve que lorsque l’on rajoute aux crêpes des garnitures comme la Nutella, la confiture, le sucre, le salidou etc. ou lorsque l’on réalise une crêpe Suzette ou Normande. Lire la suite « Recette de base : pâte à crêpe légère »

Kransekage aux amandes

recette facile rapide kransekake kransekage norvegien danoisKransekage ? Depuis peu on voit passer sur les blogs de jolis biscuits en couronne, comme de petites pièces montées et qui évoquent joliment nos beaux sapins de Noël (si vous me suivez sur Pinterest, vous n’avez pas pu les manquer). Ces petits gâteaux me rappelaient bien quelque chose mais je ne savais pas dire quoi, avant de tomber dessus chez chef Nini… Il s’agit du Kransekage aux amandes, le gâteau national danois préparé lors des fêtes traditionnelles.
Eurêka, j’avais goûté il y a des années son cousin germain, le kransekake norvégien, chez mon amie Liv alors qu’elle rentrait tout juste de Scandinavie. Renseignements pris auprès d’elle, il s’avère que toute la difficulté du gâteau c’est de ne pas produire des biscuits trop durs (mais attention, ils doivent quand même se tenir pour être montés en « arbre »). Elle m’a dit « Si tu fais un kransekake, il te faudra des petits drapeaux norvégiens », point de drapeaux pour cette version de Noël mais à coup sûr, le kransekage se retrouvera à nouveau à côté de nos tasses à thé, assorti des drapeaux adéquats ! Lire la suite « Kransekage aux amandes »

Tarte rustique pommes, vanille, vergeoise

recette facile rapide tarte aux pommes rustique vergeoise

La tarte aux pommes. Un grand classique pour glisser tout en gourmandise vers l’hiver. Noël approche avec ses produits luxueux et raffinés… Faites une petite pause dans vos préparatifs grâce à cette tarte aux pommes un brin rustique.

5 petites pommes (des /reinettes/canada grises ici)
25g de beurre
1 sachet de sucre vanillé
2 cuillères à café de vergeoise*
1 pâte sablée (la recette de la pâte sablée vous donnera trois pâtes).

Lire la suite « Tarte rustique pommes, vanille, vergeoise »

Poire pochée au viognier, miel et vanille

La poire pochée est un délicieux classique des fins de repas. Libre à vous de la transformer en poire Belle Hélène grâce à l’ajout de glace vanille et de chantilly maison. Pour cette version j’ai choisi d’utiliser un vin fait à partir d’un cépage blanc que j’aime beaucoup boire : le viognier. Ce vin est très floral, vous y retrouverez à la dégustation des arômes d’abricot, de mangue, voire de poire (justement), de miel. Je vous recommande côté dégustation d’ouvrir une bouteille de Condrieu pour découvrir et apprécier tous les arômes de ce délicieux cépage. Surtout n’utilisez pas la bouteille de Condrieu pour les poires pochées (malheureux). Pour ce faire, la bouteille Monoprix estampillée Viognier est tout à fait suffisante. Cette recette peut-être intégralement réalisée la veille.

RG Jung for Marthastewart.com
RG Jung for Marthastewart.com

Pour 4 personnes :

4 poires mûres mais encore fermes (William, Comice)*
75cl (une bouteille) de Viognier (Monoprix par exemple)
1 gousse de vanille
100g de miel de printemps** Lire la suite « Poire pochée au viognier, miel et vanille »

Cake poire cannelle & vergeoise

recette facile cake poire cannelle vergeoise

Saviez-vous que ce que les québécois appellent cassonade est l’équivalent de notre vergeoise ?! Voilà qui éclaire ma lanterne sur certaines recettes que j’avais pu refaire en France mais qui n’avaient jamais le goût de là-bas ! Notre cassonade s’appelle simplement sucre roux au Québec. C’est grâce à Catherine et sa fantastique recette de cake que j’ai fait cette découverte qui change tout. Les chtimis connaissent bien la vergeoise dont ils fourrent leurs jolies gaufrettes ovales, les autres pourront aussi la trouver au rayon sucre(s) d’un grand supermarché. Ce cake poire et cannelle ne serait pas aussi délicieux sans la vergeoise qui lui donne un petit je-ne-sais-quoi de caramélisé. Rapide et facile à faire, j’espère que ce gâteau pourra réchauffer vos goûters durant l’hiver à venir qui s’annonce rigoureux.

Pour un moule à cake de 30cm de longueur :

100g de farine semi-complète
150g de farine T45
5g de levure chimique
1 cuillère à moka de sel
100 g de sucre blanc
3 œufs
2 cuillère à soupe de rhum
80g de vergeoise
2 cuillères à café de cannelle en poudre
150 g de beurre fondu
3 poires (ici des Williams rouges)* Lire la suite « Cake poire cannelle & vergeoise »