Chouquettes

recette facile rapide chouquettes maison sucre perlé

Maintenant que vous savez faire la pâte à choux, trouvez du sucre perlé et faites des chouquettes. La journée froide et humide qui s’annonce tombe à pic : cette recette va vous réconforter en un instant. Rien que de voir ces petites balles gonfler dans le four, on se réchauffe !

dsc_0143-bis_opt

Pour une soixantaine de chouquettes de 5cm de diamètre :

  • 1/4 de litre d’eau
  • 5g de sel fin
  • 10g de sucre semoule
  • 100g de beurre
  • 125g de farine T55
  • 4 œufs entiers
    +
  • 4 cuillères à café de sucre
  • 4 cuillères à café d’eau
  • 200g de grains de sucre perlé
  1. Suivez les instructions exactement comme pour réaliser la pâte à choux.
  2. Avant d’enfourner les choux et après les avoir badigeonné de sirop de sucre, couvrez-les généreusement de grains de sucre perlé. Soyez très généreux car les chouquettes vont se développer à la cuisson et les grains de sucre vont donc se répartir dessus !
  3. Débarassez sur une clayette ou une grille et dégustez après refroidissement (si vous y parvenez !)

Alors tenté par des jolies chouquettes pour le petit déjeuner ou le brunch ?!

Recette de base : pâte à choux



pate-choux-chou-recette-base-facile-pintade-aixoise3Chic des choux ! Une recette de base solide pour les gourmands de sucré mais aussi de salé ! A vous les chouquettes du dimanche matin, les éclairs, les religieuses, le Paris-Brest, le Saint Honoré, le croque-en-bouche des pièces montées ! Sans oublier les gougères et les pommes Dauphines ! Grâce au très parisien Popelini  et au Monsieur Chou aixois, bien caché rue Cardinale, les gourmets délaissent le macaron. Vieillot hier, le petit chou est dépoussiéré par les pâtissiers qui le fourrent à toutes les crèmes !  Voilà une recette de base qui manquait cruellement dans les colonnes de La Pintade aixoise !

Pour une soixantaine de choux de 5 centimètres de diamètre :

  • 1/4 de litre d’eau
  • 5g de sel fin
  • 10g de sucre semoule
  • 100g de beurre
  • 125g de farine T55
  • 4 œufs entiers (de la qualité des œufs dépend la qualité gustative de vos choux !)
    +
  • 4 cuillères à café de sucre
  • 4 cuillères à café d’eau
  1. Pesez vos ingrédients et tamisez la farine dans un grand bol.
  2. Découpez le beurre en tout petits dés.
  3. Dans une casserole de 15cm de diamètre, idéalement, réunissez l’eau, le sel, le sucre et les dés de beurre.
  4. Portez à ébullition ce mélange. Il est nécessaire de couper finement le beurre pour qu’il fonde en même temps que l’eau arrive à ébullition (sinon l’eau s’évapore et vos proportions seront faussées.)
  5. Retirez la casserole du feu, ajoutez-y la farine en une seule fois.
  6. Mélangez le tout à la spatule, doucement pour ne pas faire sortir la farine puis vigoureusement jusqu’à incorporation de la farine.
  7. Replacez la casserole sur feu moyen et desséchez votre pâte à choux en remuant avec la spatule : elle ne doit plus adhérer aux parois de la casserole ni à la spatule. L’opération dure à peu près 30 secondes.
  8. Débarrassez la pâte à choux dans un grand saladier.
  9. Cassez le premier œuf et battez-le légèrement dans un petit bol. Réservez cet œuf.
  10. Incorporer les 3 autres œufs un à un à la pâte. La pâte doit être homogène avant que vous n’ajoutiez l’œuf suivant.
  11. Prenez un peu de pâte au bout de la spatule. Elle a atteint la bonne consistance lorsqu’elle retombe mollement sur le bout de la spatule en faisant un bec.
  12. Ajoutez le dernier œuf peu à peu en vérifiant la consistance. Il est possible, si vous avez utilisé des œufs de gros calibre qu’il vous reste un peu d’œuf.
  13. Placez la pâte à choux à l’aide d’une corne ou d’une cuillère dans une poche à douille. Vous pouvez garder cette pâte au frigo jusqu’au lendemain.

A ce stade vous pouvez réaliser des petits choux, des éclairs, des roues de Paris-Brest, une base de Saint Honoré etc. Je vous propose de réaliser des petits choux que vous pourrez ensuite fourrer de crème pâtissière ou de chantilly.

  1. Préchauffez le four à 200°C. Placez une feuille de papier cuisson sur la plaque à pâtisserie.
  2. Disposez le sucre et l’eau dans une petite casserole et portez à ébullition puis baissez le feu et laissez frémir une minute. Vous avez réalisé un sirop pour dorer les choux et leur permettre de se développer joliment.
  3. Dressez les choux en quinconce sur la plaque en les espaçant de 10 centimètres : tenez la poche à douille droite au dessus de la plaque, appuyez jusqu’à la taille de chou voulue, relâchez la pression sans faire bouger la poche PUIS ensuite seulement, relevez la poche et recommencez.
  4. A l’aide d’un pinceau, dorez délicatement chaque chou avec le sirop de sucre, si vous avez fait des becs à vos choux c’est le moment de les atténuer à l’aide du pinceau.
  5. Enfournez les choux et laissez cuire sans ouvrir la porte du four pendant 15 à 17 minutes (chez moi, c’est 17) lorsque les choux sont bien dorés, ouvrez la porte du four et coincez-la à l’aide d’un torchon ou d’une spatule puis laissez cuire encore 2 minutes (la vapeur s’en va et les choux sont fixés, bien gonflés. Si vous les sortez tout de suite du four, le choc thermique les fera dégonfler.)
  6. Débarrassez les choux sur une volette et garnissez-les lorsqu’ils sont froids.

L’adresse : Pointe Noire bar à mets

pointe noire bar à mets maigre fondue poireaux curry

La fratrie Mazzia a fait voile depuis Marseille pour s’amarrer à Aix-en-Provence où elle propose une escale iodée mise en scène avec talent par le jeune chef Yannis Lisseri. Tout respire la mer à la Pointe Noire – Bar à Mets : salle comme une cale de bateau, miroirs hublots ; banc mural en bois huilé sur lequel vous prendrez place après y avoir été invité par un service attentionné et néanmoins décontracté, bien en accord avec l’esprit des lieux.

La carte est courte. Elle est destinée à évoluer chaque semaine en fonction du marché et de l’imagination du chef. Si le décor est scandinave, l’assiette n’est pas pour autant minimaliste. Chaque mets est un monde en soi, chaque bouchée un clin d’œil à l’ailleurs. Vous pensez reconnaître une épice et c’est un agrume qui vous surprend. Ainsi le maigre de Méditerranée et sa fondue de poireaux sont-ils totalement pimpés par une émulsion curry et orange. Voilà une cuisine complexe mais dans laquelle tout est à l’équilibre. La grammaire est parfaitement sue : cuissons maîtrisées, découpes attentives, textures soignées.

Si la mer est omniprésente, la terre n’est pas en reste avec une poitrine de veau fondante à souhait, relevée d’une sauce moutarde qui n’a d’à l’ancienne que le nom tant nos papilles en sont restées tout étonnées. Et que dire du foie gras poêlé qui converse avec le riz vénéré sous l’œil attentif d’une purée délicieuse et mystérieuse ?! Enfin, je vous aurais recommandé chaleureusement la courge que nous avons dégustée la semaine passée mais elle a déjà disparu de la carte, remplacée par le ris de veau.

Dernière escale, côté sucré : l’accord classique chocolat/tonka qui ne vous décevra pas grâce à un habile jeu de textures entre crémeux et croquant ou encore une bombe au citron que nous avons eu la primeur de goûter ce soir là, comme une boule de neige aérienne qui renfermait un cœur fondant à la délicate amertume… Un dîner sans fausse note.

Côté vin, les Sorcières du Clos des fées 2014 nous ont accompagnés tout au long du repas et, assurément, elles n’étaient pas les seules à faire un peu de magie ce soir là.

Ci-dessous, l’adresse et les tarifs. Les photos ne rendent pas grâce à ce délicieux moment, parfait prétexte pour y retourner très bientôt !

Les formules mets :

  • Le mets du jour 19€ (uniquement le midi)
  • La formule deux mets 26 € (uniquement le midi)
  • La formule trois mets 39 €
  • La formule quatre mets 49 €
  • La formule cinq mets 59 €

Les satellites (qui peuvent accompagner les mets) :

De 7 à 11 €

Les pièces d’exceptions :

De 22 à 40 €

Pointe Noire – bar à mets
37 place des Tanneurs
13100 Aix-en-Provence
04 42 92 71 35
contact@pointenoire.fr
www.pointenoire.fr

foie-gras-pointe-noire-bar-a-mets

citron-pointe-noire

chocolat-bar-a-mets

pointe-noire-bar-a-mets-clos-des-fees

Bonne adresse : Au poids chiche, épicerie zéro déchet itinérante en Pays d’Aix

lauriane-au-poids-chiche

Souvenez-vous du charme suranné du boulanger itinérant qui faisait la tournée des bleds environnants dans la campagne où vous avez grandi ! Souvenez-vous de l’épicerie-camion qui prenait place deux fois par semaine pendant les mois d’été sur le parking du camping de la plage. Le food truck n’a rien inventé ! Le Poids chiche est un retour aux sources. A ceci près que sa fondatrice, Lauriane, a pensé son camion comme un temple roulant dédié au vrac et au zéro déchet.

Venez avec vos bocaux, vos boîtes et vos sacs en tissu ! Contrairement à certains commerçants, Lauriane n’a pas peur d’utiliser la tare de sa balance. Pas pratique, pas moderne ?! Mais il faudrait être taré 😉 pour le croire : venir avec ses contenants représente une contrainte, mais une fois à la maison, pas de corvée de tri ou de descente des poubelles ; aucun déchet produit et des contenants jolis à voir dans les placards. Lire la suite « Bonne adresse : Au poids chiche, épicerie zéro déchet itinérante en Pays d’Aix »

Pâte feuilletée minute facilissime

pate-feuilletee-minute

La pâte feuilletée est un exercice un peu périlleux pour qui se lance dans la pâtisserie. Mais avec cette recette, voilà la fin des ennuis, la fin de la nécessaire patience et de l’attente, des heures durant, entre chaque tour et avant d’utiliser votre pâte feuilletée maison. Et par dessus tout, fini les pâtes feuilletées du commerce vraiment chères et décevantes pour vos papilles !

Cette recette extraordinaire, que dis-je, révolutionnaire ! Je la dois à Clotilde, du blog Chocolate and Zucchini, qui elle même la tient de Lycy Vanel. Jusqu’à présent, ni les photos, ni le déroulé des recettes de pâtes feuilletées dites « fausses » ou « faciles » ne m’avaient séduites. Je me disais toujours que je n’obtiendrais jamais ce mille-feuilles aérien si caractéristique de la pâte feuilletée traditionnelle à laquelle on donne des tours. Ou bien, à la lecture de la recette, je ne voyais pas vraiment où était la simplification.

Alors là, lorsque j’ai découvert cette recette, je me suis dit… « Impossible, on ne peut pas sortir un feuilletage pareil en ne foutant presque rien, comme ça là, hop ! » Et en fait, SI. Je vous invite à réaliser une pâte feuilletée dans les règles de l’art comme je l’indique ici, histoire de voir la différence. La pâte feuilletée c’est un peu comme l’accouchement. Tu fais une fois le coup sans la péridurale, pour crâner devant les copines. Mais bon une fois, ça suffit, parce qu’avec la péridurale, c’est quand même plus simple. Là, c’est pareil, faites LA VRAIE, UNE FOIS et ensuite, hop, vous pouvez tricher à fond avec cette recette dingue. Juste dingue. Du grand bluff pâtissier, merci Clotilde (infiniment.) Lire la suite « Pâte feuilletée minute facilissime »

Chou farci léger

chou-farci-lapin

Il ne neige pas sur Aix-en-Provence mais le givre et les stalactites ont envahi la ville la semaine passée. Un vrai hiver, comme on les aime. Un petit épisode de grêle, les petits ont cru aux flocons, la tête en l’air, la bouche ouverte (qui ne l’a jamais fait ?!) Alors vite, il fallait de quoi réchauffer tout le monde à la cuisine. Quoi de mieux qu’un chou farci ? C’est une recette toute simple, la farce n’a aucune malice 😉 Vous verrez, le montage est compliqué mais il y a aussi une solution facile pour les pressés.

Lire la suite « Chou farci léger »

Poires pochées au viognier, miel et vanille

Poire Conférence pochée à la vanille, miel et vin cépage viognier

Osez me dire qu’en regardant cette poire les mots chocolat fondu, glace vanille et chantilly ne vous viennent pas à l’esprit ?! Libre à vous de transformer cette poire conférence en tarte bourdaloue ou en Belle Hélène. En parlant d’Hélène, si Pénélope avait su préparer pareil dessert, Ulysse aurait laissé les copains en plan et la guerre de Troie n’aurait sans doute pas eu lieu.  Pour cette version j’ai choisi d’utiliser un vin fait à partir d’un cépage blanc que j’aime beaucoup boire : le viognier. Ce vin est très floral, vous y retrouverez à la dégustation des arômes d’abricot, d’acacia, voire de poire (justement), de miel. Je vous recommande côté dégustation d’ouvrir une bouteille de Condrieu pour découvrir et apprécier tous les arômes de ce délicieux cépage. Surtout n’utilisez pas la bouteille de Condrieu pour les poires pochées (malheureux.) Pour ce faire, la bouteille Monoprix estampillée viognier est tout à fait suffisante. Cette recette peut-être intégralement réalisée la veille (laissez les poires refroidir puis placez-les au frigo.) Lire la suite « Poires pochées au viognier, miel et vanille »